La pensée du moment : " Madame, votre mari n`est pas un ``obsédé sexuel``. Monsieur, votre épouse n`est pas ``coincée du cul`` ! "
A force de coquiner avec l'autre sexe, on le comprend de mieux en mieux. Concernant la sexualité, les hommes et les femmes sont carrément opposés/complémentaires. Pour appréhender le partagisme de façon saine et plaisante, il est indispensable d'admettre/comprendre/aimer profondément ces différences.
Les petits garçons deviennent parfois des hommes, les petites filles restent toujours des petites filles
(Patrick Sébastien, "Vitriol Menthe")

A force de coquiner avec l'autre sexe, on le comprend de mieux en mieux. Aurions-nous pu pondre ce document sans être entrés dans l'intimité physique et psychique de tant d'hommes, femmes et couples ?

En club ou en soirée privée, avant ou après les coquineries, les discussions tournent autour du sexe, mais pas seulement : sentiments, mariages, travail, enfants, tout y passe !

L'homme et la femme ont des points communs : des jambes, des bras, un coeur, un esprit... Mais nous avons aussi nombre de différences physiques et psychologiques ! Concernant la sexualité, les hommes et les femmes sont carrément opposés/complémentaires.

Pour appréhender le partagisme de façon saine et plaisante, il est indispensable d'admettre/comprendre/aimer profondément ces différences.

Résumer le partagisme d'un seul point de vue masculin ou féminin est aberrant. Faire le procès des différences hommes-femmes est aussi stérile qu'un débat politique gauche-droite.

Contrairement à la prostitution, ou seul le plaisir de l'homme compte, pour que la "mayonnaise prenne", les pratiques partagistes doivent faire sens pour les hommes comme pour les femmes.

Monsieur pense que Madame pense comme lui et réciproquement
Monsieur... Madame...

est souvent excité à la vue des parties intimes de Madame en gros plan (la preuve par le nombre de films pornos)

Et croit donc que

la photo de leur sexe en érection va provoquer la même excitation chez une partenaire potentielle.

Ne peut avoir un amant que si elle a des sentiments pour lui

Et croit donc que

si leur homme a de multiples maîtresses, il les aime tout autant.

fantasme à l'idée de coquiner avec des dizaines de nouvelles inconnues

Et croit donc que

Madame rêve autant d'une profusion d'hommes.

Attend la Saint-Valentin avec impatience, car ce jour précieux est un véritable bain de jouvence pour leur couple

Et croit donc que

Monsieur attend cette date avec la même fébrilité.

Monsieur est "polydame", Madame est "monhomme"
Quel est le point commun entre les hommes qui fréquentent les bars pour célibataires ?
- Ils sont tous mariés

Mesdames, voici le scoop du siècle :-) : La plupart des hommes sont naturellement polygames ! Mais...

Le maintiennent tant bien que mal dans une monogamie à laquelle il a beaucoup de peine à se conformer (la preuve par le nombre de prostituées).

D'une façon très très générale, l'homme cherche à avoir un maximum de relations sexuelles avec un maximum de femmes différentes, même si cela ne dure que quelques minutes, alors que Madame désire épanouir sa sexualité avec un seul partenaire le plus longtemps/intensément possible. Même lors d'une soirée libertine, elle préfère un contact réussi qu'une multitude de contacts "bâclés".

Monsieur est clandestin, Madame s'affiche avec le sourire

Les activités sexuelles "classico-clandestines" des hommes telles que la masturbation, la consultation de sites, revues ou films pornos ou la visite de prostituées tourmentent l'esprit des hommes qui croient ainsi être des "pervers reclus", alors qu'ils ne font que suivre leur sexualité instinctive. La société actuelle introduit dans l'esprit des hommes conjointement la honte et l'envie de pratiquer le sexe libre.

De son côté, Madame est très joueuse, et même si elle est attachée à ses valeurs de fidélité sexuelle, elle peut se laisser porter par goût du jeu et de l'aventure dans les méandres du partagisme.

Les hommes ont deux cerveaux : Un petit et un gland
Monsieur prend sa sécurité à la légère, Madame est très rigoureuse

Les hommes craignent moins les mycoses et autres infections, de par la nature externe de son sexe, et, du coup, il peut arriver que certains indélicats essayent de pénétrer une femme sans préservatif, ce qui est totalement inacceptable ! Madame est particulièrement sensible aux mycoses et autres infections au vu de la nature interne et ouverte de son sexe (bancs de hammam, doigts fureteurs, ...)

Monsieur domine, Madame se défend

Certains hommes classent même (inconsciemment ?) les femmes en deux catégories :

Les hommes se comportent en "dominants", et ont d'ailleurs les clés du pouvoir dans la société. En contexte partagiste, bien qu'il garde son attitude dominante, il n'a plus les clés du pouvoir, tandis que les femmes se comportent plutôt en "dominées". Mais en contexte partagiste, bien qu'elle garde son attitude dominée, c'est elle qui décide si oui ou non il va se passer quelque chose.

Les hommes sont parfois victimes d'une éducation machiste et confondent inconsciemment "club libertin" et "maison de passe". Si le plaisir de Madame lui importe peu, il devrait préférer la visite d'une prostituée.

Les femmes ont parfois été abusées/violées durant leur enfance. Ces blessures laissent des traces profondes qu'elles essaient de combler au quotidien. L'aventure partagiste est susceptible de faire remonter chez elle des souvenirs pénibles qui peuvent être source de blocages.

Voici une belle analyse des différences comportementales hommes/femmes en milieu échangiste :

Différences sexuelles

Monsieur a une sexualité "100 mètres sprint", Madame est plutôt "Marathon".

L'orgasme masculin est totalement différent de l'orgasme féminin. Les hommes subissent une période réfractaire post-orgasmique difficile à gérer, car cela lui casse son désir pendant un moment.

Je compare volontiers l'orgasme masculin à un grand verre d'eau. On a très soif, et à peine le verre d'eau avalé d'un trait qu'on pense à tout autre chose.

La sexualité féminine est un foyer de sentiments qui se consume en ronronnant avec délice, stimulant sans cesse leur envie.

L'orgasme féminin est plutôt comme un chocolat : on en mange un, ce qui a pour résultat d'avoir envie d'en manger un autre, et encore un autre...

Il faut tenir compte de ces différences, et plus encore en contexte partagiste.

C'est tout bête, mais l'homme ne peut simuler le désir, car l'érection est considérée comme la preuve.

Un homme qui ne bande pas arrivera difficilement à faire croire qu'il désire quand même la femme qui est dans ses bras, même si c'est absolument vrai.

Madame, non seulement vous pouvez simuler le désir (en attendant que le vrai désir se manifeste le cas échéant), mais vous pouvez également simuler l'orgasme en cas de besoin, ou pour couper court aux ébats.

Madame, saviez-vous que l'une des pires des frustrations de Monsieur est de ne pas savoir s'il vous a fait jouir ? Nous n'osons pas vous le demander car la question est souvent mal perçue...

Monsieur regarde, Madame écoute

La voix est un pilier de l'érotisme chez les femmes.

Il nous est arrivé d'écouter des histoires libertines avec un bon gros accent suisse : rédhibitoire ! On ne parle pas de ses aventures libertines sur le même ton qu'on raconte l'histoire de son collègue qui vole des crayons !

Mesdames, de votre côté, privilégiez la vue... Croisez et décroisez les jambes ostensiblement, laissez apparaître succinctement des parties intimes de votre corps, c'est ce qui plaira aux hommes.

Monsieur aime les détails, Madame aime l'ensemble

Un feu de cheminée flanquée d'une peau de bête, des lumières tamisées, et les femmes voient leur libido grimper en flèche.

Dans les clubs, elles aiment voir les ombres des autres couples dans la semi-obscurité. Elles voient l'amour de groupe comme une chorégraphie, un tableau esthétique.

Les hommes vont s'attacher à des détails plus crus : les films pornos - principalement dédiés à la gent masculine - en témoignent. Messieurs, jouez avec l'ambiance. Mesdames, laissez votre pudeur au vestiaire.

Beaucoup de clubs libertins passent des films pornos en divers endroits. A mon sens, ils peuvent les arrêter, les femmes ne s'en sentiront que mieux.

La plus sûre manière de recevoir du plaisir est d'en donner
Monsieur ensemence en jouissant, Madame récolte en souffrant

La sexualité est un domaine ou les hommes ont, et ont toujours eu des facilités naturelles et culturelles.

L'homme ne tombe jamais enceinte (et n'a donc jamais son corps abîmé par les accouchements), n'a jamais de règles (ni les autres d'humeur qui vont avec), est moins prédisposé aux infections, et ne doit pas consulter régulièrement son gynécologue.

Les hommes ne devraient jamais perdre de vue ces difficultés.

Monsieur et Madame considèrent les actes intimes différemment

Le degré d’intimité de tel ou tel acte est perçu très différemment par chacun. Untel estimera que prendre la main est un acte quasiment-sexuel, alors qu’Unetelle considère qu’une fellation est anodine.

Beaucoup de femmes estiment avoir un rapport sexuel avec un homme à l'instant précis où elles sont pénétrées... Alors que pour beaucoup d'hommes, une simple masturbation partagée suffit à leur faire considérer cet acte comme "rapport sexuel"

Monsieur voit le partagisme comme une opportunité, Madame le voit comme un jeu de situation

La multiplication des partenaires en contexte partagiste est un fantasme/besoin/désir plutôt masculin que féminin. Pour vous en convaincre, demandez à une femme d'imaginer un lieu public non-conformiste destiné au plaisir des femmes plutôt qu'à celui des hommes, il y a de fortes chances pour que ce lieu imaginaire ne ressemble pas à ce qui existe.

Comparez un spectacle de strip-tease et un show érotique masculin : l'attitude et l'état d'esprit des hommes vis-à-vis des strip-teaseuses sont fondamentalement différents de l'attitude et de l'état d'esprit des femmes au spectacle de strip-teaseurs... Par exemple, elles ne désirent pas de nu intégral.

Les hommes sont capables d'avoir une relation sexuelle avec une femme sans éprouver de sentiment, ni même connaître son prénom, dans les secondes qui suivent sa rencontre (les prostituées en témoignent).

A Amsterdam, les prostituées sont presque nues derrière une vitrine, et quand l'homme entre, il paie, traverse un rideau, et une prestation sexuelle de quelques minutes a lieu. L'homme prendra congé de la dame sans plus de protocole. Il n'y a pas de vitrine flanquée d'un bel homme qui attend les femmes pour leur offrir une prestation similaire. Même si c'était gratuit, l'immense majorité des femmes ne s'y intéresserait pas.

L'homme fait une distinction entre "pulsion sexuelle" et "sentiments". En libertinant, il valide, renforce et normalise son instinct polygame inné mais refoulé. C'est une bonne chose car cela lui rend une certaine confiance, mais cela creuse la différence avec les femmes, naturellement monogames.

Alors, pourquoi certains hommes s'escriment-ils à motiver leur femme à se convertir au partagisme ? S'ils désirent uniquement des relations sexuelles variées, ils peuvent fréquenter clandestinement les salons de massage et autres prostituées.

Parce qu'il est infiniment plus gratifiant, moins honteux pour un homme de coucher avec une femme parce qu'elle en a ENVIE ! Payer pour coucher, c'est un peu comme rétribuer ses amis pour qu'ils acceptent de dîner avec vous.

Certains hommes pénètrent seuls dans le milieu libertin. Ils pensent qu'ils pourront coucher avec toutes les femmes qui s'y trouvent. Ils déchantent très vite. Même sur internet, Il ne suffit pas de s'annoncer pour que les coquines aventurières pleuvent, pour la simple raison que les femmes ne sont pas comme cela.

Note régionale - Il y a 200 salons de massages et plus de 1200 prostituées rien qu'à Genève. Beaucoup d'hommes, en partie mariés, y recourent régulièrement.
Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines
Thomas Moore

Pour fonctionner, le partagisme doit attirer les hommes ET les femmes. Balayez d'un revers de la main les désirs féminins, et le milieu partagiste sera bientôt désert.

La boîte Gay - C'était il y a quelques années. J'étais accompagné d'un copain hétéro, ainsi que d'un couple homo, nous nous promenions dans la ville. Ce couple nous propose de nous rendre dans une discothèque gay... Pourquoi pas ? Nous nous sommes assis à une table, et le couple est parti danser. Nous étions sans doute les uniques hétéros de l'endroit, et je dois dire que les regards concupiscents de certains hommes me mettaient mal à l'aise. Un gars souriant, avenant, s'assied à notre table et engage la conversation de manière légère et agréable. Nous lui précisions que nous sommes hétéros, mais ça ne le désarçonne pas. Il appelle discrètement un copain à lui, plus timide, qui s'assoit avec nous. Ces garçons attentionnés nous offrent même à boire. Que c'était agréable d'avoir à faire à ces gentlemen !
Ces deux hommes nous draguaient ouvertement, mais ils n'étaient ni insistants, ni graveleux. S'ils avaient tenté de nous mettre la main sur la cuisse, ou avaient fait des sous-entendus lourds se sens, nous nous en serions allés en concluant :"Les boîtes homos, plus jamais !". Or, nous avons passé une demi-heure fantastique en leur compagnie. Ils ont fini par s'en aller quand ils ont constaté que nous étions définitivement hétéros, mais si j'avais eu quelque inclination masculine, j'aurais succombé à leur charme !

Peut-être ont-ils ensuite passé une très mauvaise soirée, persuadés de ne pas nous avoir plu ? Nous ont-ils oubliés à peine avons nous tourné les talons ? Nous ne le saurons jamais.

Cette petite anecdote m'a fait comprendre à quel point les hommes peuvent parfois être lourds et maladroits... Avec les femmes ! Finalement, la drague, même franche, peut être fort agréable à "subir", pour autant qu'elle soit opérée dans le respect de l'autre !

Candaulisme, cuckolding

Quitte à être cocu, autant l'organiser soi-même
Frédéric Beigbeder

On sait aujourd'hui que 80% de nos spermatozoïdes sont uniquement destinés à détruire les spermatozoïdes d'un éventuel rival. Un homme qui suspecte sa femme de le tromper va éjaculer plus fortement que d'habitude, et voir son désir pour elle monter en flèche !

Le candaulisme est une paraphilie (particularité sexuelle) qui donne envie à un homme de voir sa femme s'accoupler avec un autre. Ca lui donne envie de récupérer ensuite sa femme, et de lui faire l'amour. Mesdames, jouez-en si l'envie vous en prend !

Si vous êtes sceptique quant au fait d'avoir du plaisir à regarder son/sa partenaire coquiner avec autrui, recherchez "candaulisme" avec Google.

Le candaulisme n'est pas forcément réciproque. Une femme aura toujours plus de mal à voir son ami coquiner avec une autre.

Le candaulisme est un proche cousin du cuckolding. Voyez ici la définition Wikipédia du cuckolding, et ici celle du candaulisme.

Dans le cas du cuckolding, l'homme est excité par la seule idée que sa femme le trompe.

Cette particularité sexuelle n'est absolument pas réciproque. Les femmes sont différentes : si vous lui proposez la situation inverse, il y a peu de chances que ça l'amuse
Situation nouvelle pour vieux routards échangistes - Louis et Natacha, échangistes de longue date, sont mariés depuis dix ans. Le libertinage n'a plus de secrets pour eux mais ils ont vécu toutes leurs expériences ensemble. Louis désirait que sa femme couche avec un amant alors que lui, resterait chez lui. Louis m'avait dit qu'il aimerait réaliser cela avec moi. Natacha était d'accord. Rendez-vous fut pris ! Souri a accepté que je voie Natacha seul à seule.
Le jour J, Natacha a sonné à ma porte. Elle était parée d'une robe légère et d'une petite caméra.
Louis me demanda même par SMS que sa femme l'appelle à l'instant précis ou je la pénètre.
Après une petite coupe de champagne, nous nous sommes dirigés dans ma chambre dédiée aux coquineries. J'ai commencé à la caresser, à jouer avec elle avec des godemichés, m'arrêtant régulièrement pour prendre quelques photos explicites.
Comme prévu, elle a téléphoné à Louis à l'instant même ou je l'ai pénétrée. Ensuite, j'ai axé la caméra sur le lit, et nous avons filmés nos ébats en plan fixe.
A peine eut-elle tourné les talons, que j'expédiai les photos à son mari.
Natacha m'a dit qu'elle n'avait jamais vu Louis aussi excité que lors de leurs retrouvailles, et qu'il lui a fait l'amour passionnément pendant toute la nuit. Il était dans un tel état le lendemain qu'il a dû prendre un jour de congé... Personne ne regrettera cette somptueuse soirée !
Par la suite, ils ont tenté l'expérience réciproque : Louis s'en est allé rendre visite à l'une de leurs complices libertines, après en avoir dûment informé Natacha, mais l'expérience n'a plu qu'à Louis. Natacha est restée de marbre. Elle ne fut excitée ni avant, ni pendant ni après cet intermède.