La pensée du moment : " Les hommes sont capables d`avoir une relation sexuelle avec une femme sans éprouver de sentiment, ni même connaître son prénom "
L'homosexualité et la bisexualité sont un sujet beaucoup plus sensible pour les hommes que pour les femmes. Chez les femmes, il y a une infinité de variations entre l’hétéro pure et dure et la lesbienne absolue, tandis que les hommes sont plus "tranchés" entre Homo - Pas homo.
L'homosexualité et la bisexualité sont un sujet beaucoup plus sensible pour les hommes que pour les femmes. Chez les femmes, il y a une infinité de variations entre l’hétéro pure et dure et la lesbienne absolue, tandis que les hommes sont plus "tranchés" entre Homo - Pas homo.

Bisexualité masculine

Travestis et transsexuels
Fantasme homosexuel

Bisexualité féminine

Bi-actives et bi-passives
Pas d'événement libertin réservé aux femmes

Drapeau Gay

L'homosexualité est un sujet tabou. Elle est fréquemment condamnée moralement (dans beaucoup de religions) et légalement (dans certains pays).

La haine des homosexuels se nomme "homophobie", et l'impression de la supériorité de l'hétérosexualité sur l'homosexualité se nomme "hétérosexisme".

Voyez ici les définitions de Wikipédia sur l'homosexualité, l'homophobie et l'hétérosexisme.

Par exemple, le Soudan, la Mauritanie, l’Arabie saoudite et la République islamique d’Iran peuvent condamner les homosexuels à la peine de mort.

A Dubaï, en 2008 - deux femmes ont été condamnées à un mois de prison ferme pour s'être embrassées sur la plage.

D'après certains sondages, 4% de la population des deux sexes est homosexuelle. Le pourcentage réel est certainement plus élevé, puisque ceux et celles qui n'ont pas (encore) fait leur coming-out se considèrent hétéros.

L'homosexualité et la bisexualité sont un sujet beaucoup plus sensible pour les hommes que pour les femmes. Chez les femmes, il y a une infinité de variations entre l’hétéro pure et dure et la lesbienne absolue, tandis que les hommes sont plus "tranchés" entre Homo - Pas homo.

D'une manière générale, la bisexualité féminine est décrite par les femmes par un vocabulaire nuancé qui s'étend d'"indifférence" à "envie irrépressible", sans utiliser de mots comme "honte", "dégoût" ou "horreur" (qui restent l'apanage de l'homme hétéro, lorsqu'on lui demande de s'imaginer avec un autre homme)

Bisexualité masculine

Dans le milieu libertin, des hommes qui se caressent, c'est relativement "hors-sujet", mais d'après ce que Souri et moi avons pu constater, il semblerait qu'au minimum la moitié de la population masculine ait au moins quelques tendances bisexuelles.

Des soirées mixtes s'organisent parfois dans des saunas habituellement réservés aux gays. Les filles sont les bienvenues dans ces soirées mixtes, mais une bonne partie des homosexuels habitués se présentent aussi dans ces soirées. Vous assisterez alors plus facilement à des scènes masculines. Certaines femmes aiment coquiner avec des hommes qui se caressent entre eux.

Les hommes bisexuels peuvent être :

Chez les hommes, il existe une barrière culturelle fortement ancrée dans nos contrées. Pour Monsieur, coquiner avec un autre homme peut être synonyme de "perte de virilité". La peur de "passer pour un pédé" est tenace. La peur des caresses d'un autre homme confine parfois à la phobie. Nous avons déjà entendu la menace : "Si un mec me touche, je lui casse la figure !".

Les libertines arborent un sourire en coin en levant les yeux au ciel en entendant cela.

Hétérosexualité pur sucre - Il arrive souvent à Souri d'avoir des amants et de me raconter leur séance... Elle m'a raconté son fantasme de coquiner avec deux hommes bisexuels.

Cette idée m'excite énormément, car je l'imagine entre ces deux hommes, mais je me représentais toujours Souri ENTRE les deux hommes. Lorsqu'elle évoque l'image d'un des deux hommes éjaculant sur l'autre, ma libido fond comme neige au soleil.

Comme je n'ai strictement aucune inclination pour les hommes, j'ai toujours l'impression que lorsqu'un homme me touche, c'est par accident. C'est vrai dans certains cas, mais il peut arriver que ce soit une "demande tactile" d'aller un peu plus loin.

Ainsi, de manière globale, les hommes bisexuels, dans les soirées couples, s'abstiendront d'approcher les autres hommes, afin d'éviter tout problème.

Il n'existe pas (à notre connaissance) de soirée spéciale "mixte hommes bi". Les soirées couples et mixtes sont destinées "de facto" à un public Hétérosexuels/Bisexuelles.

Expérience faussement homosexuelle - Souri et moi étions dans un club libertin avec un autre couple que nous connaissions bien, dont l’homme était bi. Moi, je ne le suis absolument pas.
Souri était sur moi et me masquait la vue. Je sentais que l’autre femme me masturbait, et j’ai pris beaucoup de plaisir. C’est bien après, une fois rhabillés, qu’Souri m’a avoué qu’elle avait demandé discrètement à l’autre homme de me masturber. Je n’y ai vu que du feu ! Je n’étais ni fâché ni déçu, et je n’avais aucunement l’impression d'avoir été "trompé" ni d’être devenu "homo"... Mais si je m'en étais rendu compte sur le moment, mon érection se serait envolée.

L'image négative de l'homosexualité est si pesante que certains hommes hurlent leur homophobie sur les toits. On nous a rapporté que les pires homophobes riment souvent avec "homosexuels refoulés" : plus d'un a été retrouvé en train de coquiner avec d'autres hommes dans les plus discrètes alcôves.

Certains hommes ont des pulsions et des fantasmes nettement plus "hard" que les femmes. Certains hétéros peuvent développer le fantasme de coucher avec un autre homme par curiosité, ou pour "aller encore plus loin" dans leur sexualité (c'est mon cas, mais en fantasme seulement...)

Travestis et transsexuels

Il faut discerner les travestis et les transsexuels. Le travesti se déguise en femme ponctuellement, avec plus ou moins de réussite, tandis que les trans se transforment en femmes 24H/24 de la racine des cheveux à la pointe des pieds. Certaines vont jusqu'à changer de sexe physiquement.

Beaucoup d'hétéros rêvent de coquiner avec un homme qui ressemble à s'y méprendre à une femme.

Mauvaise nouvelle : nous n'avons jamais croisé de transsexuel en milieu libertin.

La femme à barbe - Lors de mon enterrement de vie de garçon, les copains m'ont emmené dans un bistrot, et je me demandais pourquoi ils riaient sans arrêt... Je voyais déambuler près de moi un vieux clochard barbu qui faisait vaguement la manche... Au bout d'un moment, j'ai enfin fini par reconnaître... ma femme ! Sous des traits de ce vieillard !!!
Je me suis dit : "Voilà l'occasion de réaliser quelque chose de spécial : embrasser une femme déguisée en homme !"
A l'instant où mes lèvres ont frôlé les siennes j'ai ressenti une soudaine répulsion : L'aspect masculin a anéanti instantanément ma libido !
A contrario, parlez-moi de coquiner avec un transsexuel très féminin, et mes yeux vont s'allumer ! Un de mes fantasmes est de commencer à flirter avec une fille, que je ne soupçonne pas du tout être un transsexuel, mais m'apercevoir qu'il a un pénis en pleine fonction ! Cette paraphilie porte le doux nom de "gynémimétophilie"
Fantasme homosexuel

Monsieur, s'il est de vos fantasmes d'avoir une expérience homosexuelle en soirée libertine, il vous faudra sonder délicatement le terrain, à la recherche de candidats. En milieu partagiste, il s'agira le plus souvent de simples caresses, voire de fellations, plus rarement de pénétration anale (je n'en ai jamais vu, mais je n'ai jamais cherché non plus).

Pour assouvir plus facilement ce fantasme, nous vous conseillons de vous rendre dans une soirée de type mixte, en sauna, car la population gay fréquente ces établissements également lorsque des femmes y sont présentes.

Sur les sites de rencontres libertines, telles que NetEchangisme, vous pourrez à la fois précisez que vous êtes un "Couple dont H bi", et rechercher des "H bi" ou "Couples H bi".

Même l'image de deux hommes me trouble - En tant qu'hétéro, je dois toujours faire attention ou je pose mes mains, et à qui me touche, sinon, mon érection disparait instantanément. Il m'est arrivé d'être avec trois filles sur un matelas, mais un film gay passait sur un écran juste à côté (le responsable s'était trompé). Je me suis demandé si je pouvais être excité de coquiner avec des femmes en regardant des hommes coucher ensemble.
La réponse est sans appel : non.
Dès que je regardais le film, mon érection faiblissait, et reprenait vigueur dès que je regardais ailleurs.

Bisexualité féminine

A contrario des hommes, la bisexualité des libertines est considérée comme naturelle, décontractée, et encouragée. C'est injuste mais c'est ainsi.

Les femmes fermes les yeux, apprécient la sensation de la peau, des doigts et de la langue d'une autre personne, quel que soit son sexe. L'homme a plutôt besoin d'être informé du sexe de son/sa partenaire du moment.

Les premières expériences saphiques en milieu libertin sont extrêmement fréquentes. Même les femmes persuadées d'être à 100% hétéros se laissent glisser vers des plaisirs saphiques sans rechigner.

Vous verrez donc de nombreuses femmes qui se caressent, se lèchent, et se font même jouir, pour leur plus grand plaisir, mais aussi pour celui des voyeurs et voyeuses. Le spectacle de deux femmes qui coquinent ensemble pour leur seul plaisir a sur moi un effet aphrodisiaque impressionnant.

Encadrons le terme "bisexuelle" de gros guillemets ! Ce n'est pas parce qu'une femme s'est laissé allée une fois à quelques caresses féminines que ça en fait une bisexuelle convaincue.

Voici les facteurs expliquant la bisexualité féminine très présente en contexte partagiste

Messieurs, ne demandez pas explicitement à vos compagnes de coquiner ensemble. Elles n'aiment pas recevoir de demandes pressantes (ressemblant à des ordres). Exit les demandes de type : "Caresse-lui les seins", "Lèche-là !", etc.

Certaines femmes, comme Souri, n'éprouvent pas de pulsion homosexuelle particulière, mais le plaisir qu'elles donnent aux femmes provoque leur propre plaisir. D'autres femmes, à la libido particulièrement développée, peuvent coquiner entre elles par manque d'hommes disponibles sur l'instant (je l'ai vu personnellement).

Tombée dans la marmite de potion saphique – Lucie, une de nos amies aux prédispositions coquines, est devenue carrément libertine à notre contact.
Elle apprécie beaucoup les parties à plusieurs, mais n'a pas d'inclination homosexuelle. Les autres femmes la laissent de glace. Toutefois, lors d'une soirée semi-privée à huit couples, nous jouions à Sextaaz (jeu de société érotique de notre conception), et les gages allaient bon train.
Martina, jolie blonde en couple, a tiré cette carte : "Léchez brièvement toutes les chattes présentes". Elle s'y est attelée avec plaisir, et lorsque ce fut le tour de Lucie, non seulement elle ne s'est pas défilée, mais a énormément apprécié ces habiles coups de langue.
Depuis ce jour, Lucie fantasme sur Martina. Elle n'avait qu'une envie : revoir le couple, et s'occuper de Martina, cette fois en prenant son temps !
Fantasme fut dit, fantasme fut fait...
bi-actives et bi-passives

Il y a des bisexuelles-actives et des bisexuelles-passives.

La majorité des femmes sont bi-passives.

Elles se laissent caresser, lécher, embrasser par une autre femme, sans ressentir l'envie/le courage/l'audace de rendre la pareille. D'ailleurs, les bi-actives déplorent la carence de bi-actives. Deux bi-passives mises en contact risquent de rester... passives !

Il ne s'agit pas d'égoïsme, car les femmes sont sexuellement très altruistes. En fait, le "blocage" de la bi-passive survient souvent au moment de faire un cunnilingus. Un jour, ce blocage peut sauter, laissons le temps au temps.

Souri, bi-active de son état - Souri est plutôt "bi-active", pour son plaisir mais aussi le plaisir de faire plaisir.
Comme beaucoup d'hommes, Souri est fière de voir de superbes femmes s'intéresser à elle.
Elle est l'initiatrice d'un grand nombre de femmes qui n'avaient jusque là jamais eu l'occasion/l'envie d'approcher une autre femme, et a un étonnant succès auprès des libertines que nous rencontrons.
Pas d'événement libertin réservé aux femmes

Les véritables lesbiennes n'ont (a notre connaissance) jamais ouvert d'établissement libertin, alors que les établissements libertins gays pullulent, ce qui tend à prouver deux choses :

Crêpage de chignons - Le tenancier d'un sauna nous a dit avoir essayé de créer une soirée libertine "femmes uniquement". Il nous a dit avoir assisté à de violentes disputes, le motivant à arrêter aussi vite qu'il avait commencé.
Au BodyX, nous avons lu dans leur publicité qu'une pièce à part est réservée aux femmes lors de certaines soirées.