La pensée du moment : " N`abusez pas d`alcool, même si cela désinhibe ! "
On ne peut pas réduire la population à deux catégories : 'échangiste' et 'monogame'. Ce serait à la fois simpliste et faux. Entre Paul Préboist qui se targuait d'être resté vierge toute sa vie et Lisa Sparxxx qui a battu le record de partenaires sexuels en une seule journée avec 919 hommes, il y a ... Vous !
Est-il possible de savoir si l’on est échangiste ou non ? Est-ce qu'il suffit d'une seule expérience pour en faire partie ?

 

Catégories non-libertines

Ceux et celles qui se passent de sexe

Asexualité

Oui, il existe une catégorie de la population qui n'éprouve pas le moindre désir sexuel. On les appelle "Asexuels".

Voyez ici la définition de l'asexualité sur Wikipédia.

Asexualité féminine - Je connais une fille qui est une de mes clientes. Remarquablement intelligente, elle entretient toujours un look très masculin et négligé. Lorsque nous nous voyons, nous parlons uniquement de technique. Mais au détour d'une conversation quelconque, je lui ai demandé si elle était lesbienne. Non, absolument pas ! Elle avait 32 ans, et elle n'a jamais eu la moindre relation sexuelle, même pas un simple baiser.
Elle était satisfaite et fière de son état, sans pour autant prôner les bienfaits de la virginité. Elle ne voyait pas l'intérêt du sexe. Elle n'a pourtant jamais été abusée ni dégoûtée. Elle semble être simplement asexuelle. Lorsque j'ai voulu creuser un peu le sujet avec elle, elle m'a dit que je risquais fort de l'endormir tant ça l'indiffère.

La femme qui, suite à la naissance de son enfant, voit s'évaporer sa libido, est un exemple typique d'asexualité temporaire. Que va donc faire le mari ainsi frustré ? ... Nous vous laissons le soin d'imaginer les réponses possibles...

Certaines femmes célibataires, ou délaissées par leur conjoint, finissent par perdre leur libido, et rejoignent ainsi la population asexuelle.

Il semblerait qu'environ 5% de la population totale soient asexuels.
"Le Matin Bleu", premier décembre 2008

L'abstinence sexuelle/chasteté/virginité est un principe de vie, souvent basé sur des concepts religieux. On peut très bien ressentir du désir sexuel et rester chaste..

Les monogames

Une personne qui n'un qu'un seul partenaire sexuel pour l'ensemble de sa vie est dite "monogame". Lorsque plusieurs partenaires se succèdent (ce qui est le cas de l'immense majorité de la population), on parlera de "monogamie sérielle".

D'un côté, il y a les couples dont la sexualité exclusive reste brûlante et passionnée malgré le temps qui passe, et, de l'autre, ceux qui ressemblent plus à une paire de colocataires s'aimant d'amitié, se tolérant, se supportant bon gré mal gré !

Les couples qui se satisfont pleinement d'une vie "sexclusive" possèdent assez de ressources et d'envies au sein de leur couple sans éprouver d'intérêt à ouvrir leur sexualité à d'autres (adultère ou partagisme). Restons lucides : nous décrivons ainsi l'exception plutôt que la règle.

Cas de figure fréquent : l'un des deux partenaires (souvent l'homme) désire ardemment vivre une expérience à plusieurs, mais s'il devine que sa femme fera la sourde oreille, il n'insistera pas. Son épouse croit alors (parfois avec bonne foi), que son fidèle et pieux chevalier plaisantait lorsqu'il évoquait l'appel des sirènes libertines.

Les infidèles occasionnel(le)s ou régulier(ère)s

Un homme ou une femme infidèle n'est pas polygame. La polygamie implique l'officialisation/acceptation publique de la relation : "1 personne unie avec X personnes de sexe opposé". La polygamie est d'ailleurs interdite en France, mais pas l'adultère.

La conjonction :

Et :

Fait apparaître amants et maîtresses comme des lapins sortis du chapeau.

Voyez le chapitre "Qui est fidèle à toute épreuve" pour plus de détails.

Catégories libertines

Il faut distinguer deux notions :

Tel couple peut pratiquer l'exhibitionnisme de longue date, sans jamais inclure réellement d'autres partenaires dans leurs jeux. Tel autre couple (Souri et moi par exemple), avons testé l'échangisme quelques jours seulement après notre rencontre.

Un schéma classique consiste à commencer doucement par du voyeurisme, suivi d'exhibitionnisme, pour enchaîner avec une expérience mélangiste, et finalement s'adonner a l'échangisme au sens propre du terme (ces termes sont expliqués un peu plus loin dans ce chapitre).

Et vous ? Où en êtes-vous ? Et quelle couleur pensez-vous atteindre ? Vert ? Bleu ? Violet ? Rouge ? Marron ?

Voyeurisme, exhibitionnisme

Voyeurisme

Le voyeurisme est le tout premier degré du partagisme. A la limite, regarder un film érotique à la télé est déjà une forme de voyeurisme.

Si vous fantasmez à l'idée de regarder un couple faire l'amour en vrai, vous serez servi(e)(s) dès votre première sortie libertine.

Vous verrez des couples, mais aussi parfois des trios, des quatuors, voire plus.

Il est aussi probable que vous assistiez au spectacle de deux femmes s'échangeant des caresses. Par contre, vous ne verrez pas deux hommes s'ébattant ensemble, à moins que vous ne soyez entré par erreur dans une soirée gay...

Qu'il s'agisse de discothèques ou de saunas, il y a toujours des cabines plongées dans une pénombre relative. N'ayez pas de gêne à vous délecter de la vue de couples qui coquinent dans ces endroits, car ils aiment être observés (sinon, ils ne seraient pas là...).

Tous les bains de vapeur des saunas libertins sont également très obscurs.

Voyeurisme soft - Dans un club, nous nous étions assis sur des fauteuils face à un lit. Nous avons longuement regardé un couple qui faisait l'amour devant nous, à quatre-vingts centimètres. Nous baignions dans une sorte de semi-obscurité, et un fond de musique douce créait une sorte d'érotisme romantique. Ils regardaient parfois vers nous, jouissant de la présence de ces paires d'yeux qui les fixaient. Participer passivement à leur plaisir était délicieux ! Ce n'était pas pornographique, mais érotique. Si le couple nous avait envoyé un signal d'invitation, nous nous serions joints à eux avec plaisir.
Voir sans être vu, ça vous inspire ?
L'excitation d'être vu - J'étais sur ce grand matelas en train de coquiner avec une libertine que je connaissais bien. Il y avait une grande glace sans tain qui laissait à penser que des spectateurs /trices regardaient sans être vus. Qui donc vous observait ? Combien étaient-ils/elles ? Que faisaient-ils/elles en nous regardant ? ... Souri faisait partie des voyeuses. Alors que je venais de jouir, et que l'action ralentissait, Souri est venue me dire que quatre couples nous regardaient derrière la glace... Cet aveu a fait galoper notre imagination, et nous avons recommencé dare-dare !
Voyeurisme VS film pornographique

En entrant dans un club, ne croyez pas que vous allez être confronté(e) à des scènes de films pornographiques jouées en temps réel !

Disons que nous sommes entre le film érotique ou rien n'est montré et l'oeuvre pornographique ou tout l'est. Il s'agit un spectacle sexuel réel, volontaire, désintéressé et vivant.

Dans un film X, les actrices sont motivé(e)s par l'argent. Dans un club libertin, la motivation est le plaisir.

Dans un film X les gros plans gynécologiques sont omniprésents sous un éclairage vif. dans un club libertin, vous verrez plutôt des ombres et des situations

Dans un film X, les cris et les manifestations de plaisir sont simulés. Dans un club, ils sont réels.

Dans un film X, les femmes sont castées, maquillées, et remaquillées selon les besoins. Dans un club, les femmes sont de tout âge et de tout physique, et ne se remaquillent pas toutes les cinq minutes.

Dans un film X, Seuls deux sens sont exploités pour le plaisir du spectateur: la vue et l'ouïe. Dans un club, vous utilisez, en plus, le toucher, l'odorat et le goût.

Le film "Attention les Yeux" est une comédie française, qui raconte les aléas du tournage d'un film pornographique avec beaucoup d'humour
Exhibitionnisme

L’ascenseur, les toilettes d’un restaurant, les cabines de douche, la voiture, la plage… Il peut être formidablement excitant de faire l’amour là où on peut être vu, même si les chances sont bien minces. Le seul hic : c'est interdit, et vous pouvez choquer des personnes trop sensibles ou des enfants qui passeraient par là.

Une alternative consiste à coquiner... en sachant que l’on vous voit !

Dans un club coquin, vous serez regardés, contemplés, appréciés, soit directement, soit derrière une glace sans tain, des barreaux, des trous... selon votre inspiration et la configuration des lieux.

S'exhiber sans risque, c'est avoir l'argent du beurre et le beurre sans le sel de l'interdit.

Cohabitation des voyeurs/euses et des exhibitionnistes

On peut très bien être l'un ou/et l'autre... ou aucun des deux ! Il faut de tout pour faire un monde libertin ! Mais prendrez-vous votre plaisir si vous n'avez de tendance voyeuse ni exhibitionniste ?

Il faut un certain équilibre pour que la mayonnaise prenne : vous imaginez bien qu'une soirée composée exclusivement de voyeurs non-exhibitionnistes risque d'être très vite très ennuyeuse !

Recette pour une soirée coquine réussie - Prenez vingt à cinquante couples répartis comme suit : une grosse majorité d'échangistes, quelques mélangistes, une pincée d'exhibitionnistes et un soupçon de voyeurs.
Mélangez bien pour dissoudre les grumeaux de curieux. Retirez soigneusement les jalouses compulsives et les rustres malpolis.
Laissez reposer une demi-heure au bar. Faites chauffer doucement au jacuzzi, passez ensuite la foule coquine à la vapeur du Hammam : C'est prêt ! Servez encore chaud dans les cabines, lubrifiez, protégez, et saupoudrez généreusement de râles et de cris.

Mélangisme : l'échangisme édulcoré

Je crois que ce qui me ferait le plus mal, c'est que mon mari pénètre une autre femme ! J'aurais l'impression qu'il viole le bastion le plus intime de notre union !

Le mélangisme se trouve à la frontière échangisme-voyeurisme-exhibitionnisme.

C'est le "faux sucre" du partagisme. Les mélangistes acceptent mal l'idée d'un échange complet de partenaire, mais sont excités à l'idée de toucher, caresser d'autres personnes. De l'autre côté, les échangistes sont souvent frustrés de constater que le couple avec qui ils fricotent ne sont "que" mélangistes. Il leur manque la pénétration par un autre homme.

 

Côte-à-côtisme : le mélangisme édulcoré

Les mélangistes qui ne se touchent carrément pas hors couple pratiquent le "côte-à-côtisme" : une sorte de "voyeurisme-exhibitionnisme réciproque".

Le tableau suivant résume les pratiques courantes :

Echange complet de partenaire, avec pénétration Echangisme
Echange complet de partenaire, sans pénétration Mélangisme
Fellations et cunnilingus hors couple
Mains baladeuses hors couple
Coquiner côte-à-côte, sans contact physique Côte-à-côtisme

Il y aura des mélangistes qui feront l'amour côte à côte avec un autre couple, et n'échangeront que quelques caresses et mains baladeuses. D'autres accepteront de changer de place physiquement avec un autre couple, mais refuseront d'embrasser l'autre sur la bouche(les prostituées sont dans le même cas : un baiser étant considéré comme plus intime qu'une pénétration)... Nous avons même entendu une femme qui autorisait son mari à pénétrer une autre femme en levrette mais pas face à face (position jugée trop "intime").

En réalité, la pénétration n'a qu'une valeur symbolique. Bien des couples mélangistes trouvent un jour un couple avec qui ils ont un feeling particulier, et avec qui ils acceptent la pénétration hors couple..

L'échangisme n'octroie pas tous les droits ! Madame est en droit d'exiger le préservatif pour la moindre fellation, refuser la sodomie ou même la pénétration sans la moindre justification. On respectera toujours les restrictions les plus exigeantes.

Echangisme

L'échangisme stricto sensu est donc l'échange complet entre deux ou plusieurs couples, pénétration vaginale incluse.

La grande majorité du temps, les membres d'un couple restent à portée de main ou de regard. Il est possible de coquiner dans des pièces adjacentes ou séparées, mais c'est assez rare, et finalement, on perdrait alors le plaisir de voir l'autre "demi couple" s'ébattre tandis que nous nous amusons.

Les échangistes tolèrent les mélangistes sans vraiment les cautionner. Ils estiment que si on ouvre sa sexualité, autant éviter les demi-mesures. Ils comparent volontiers le mélangisme à un restaurant que l'on quitte entre l'entrée et le plat principal.

Disons que le mélangisme permet aux couples débutants une intromission délicate dans le monde du partagisme.

Il existe une variante de l'échangisme qui se nomme "2+2". Il s'agit d'échanger de partenaire, mais de coquiner dans des pièces voisines, et non pas côte à côte. Cette pratique se conçoit parfois quand il y a beaucoup de monde, et que la majorité des gens se connaissent déjà.

Partagisme "total"

Je peux concevoir de coquiner avec un autre couple, parce que je vois ce qui se passe et que je peux arrêter le jeu si je me sens mal. Par contre, imaginer mon mari avec une autre femme sans que je sois présente est inadmissible !

Un couple pratiquant le "partagisme total" (néologisme inventé) pratique le sexe en groupe, mais se permet, en sus, de vivre des aventures sexuelles séparément. C'est notre cas.

Nous avons constaté que nous laisser la totale liberté de notre sexualité n'amène pas de risque particulier pour notre couple. Un couple solide et aimant n'encourt aucun risque de rupture. Nous connaissons plusieurs couples partagistes qui se laissent la liberté la plus totale en matière de sexe, mais, même si c'est difficile à croire, leur union n'est pas fragilisée par ce mode de vie.

Nous ne parlons évidemment pas ici d'adultère, ni de tromperie, puisque les choses sont faites en accord l'un avec l'autre.

Niveaux de libertinage

Une femme épouse un homme en espérant qu’il changera, mais il ne change pas. Un homme épouse une femme en espérant qu’elle ne changera pas, mais elle change.

Entre les débutants fébriles et les vieux routards blasés, il y a toute la gamme des partagistes de tout âge et de toute expérience.

Les partagistes potentiel(le)s

Ce n'est pas que ça ne nous intéresse pas, mais pour l'instant, nous préférons que ça reste à l'état de fantasme, et ça nous excite beaucoup !!!

Il s'agit assez souvent de couples relativement jeunes, désireux de fouetter leur sexualité d'un solide coup de fantaisie, mais qui n'osent pas franchir le pas pour plein de raisons (valables ou pas).

Nous répondons tous à nos pulsions sexuelles de différentes manières. Certains réprouveront leurs envies, d'autres se masturberont, se tourneront vers l'adultère ou les prostituées.

D'autres encore opterons pour une solution partagiste.

On ne passe pas de la catégorie non-libertine à libertine comme on traverse une frontière. Vivre sa première expérience libertine vous transformera en "partagiste occasionnel(le)" seulement si vous désirez renouveler l'expérience.

Si vous avez mal vécu cette première fois, vous ne serez peut-être jamais vraiment échangistes. Si vous n'avez qu'une envie : recommencer, alors, vous pourrez réellement vous définir comme "partagiste".

La lassitude du couple est une expérience chimique dans laquelle deux corps inoffensifs peuvent, en se combinant, produire un poison.

Les partagistes occasionnel(le)s/débutant(e)s

Nous avons déjà vécu une ou deux expériences, mais ce n'est pas une habitude, c'était juste parce que nous en avions l'opportunité.
Tu veux ou tu veux pas ?

Lorsque vous "faites vos armes", vous êtes hésitants, vous ne passez pas forcément à l'acte immédiatement. Des freins psychologiques vous font avancer à pas feutrés. En rencontrant d'autres novices, vous additionnez leurs craintes aux vôtres. Deux couples débutants ne formeront pas une partie carrée expérimentée.

Les partagistes aguerris ne vous poseront jamais de problème de "j'avance de deux pas et je recule de trois". Par contre, leur approche plus franche peut paraître intimidante : ils n'ont pas froid aux yeux, et vous emmèneront volontiers dans leur lit sans faire de simagrées.

Certains couples expérimentés refusent carrément les rencontres avec des débutants, surtout s'ils ont vécu plusieurs expériences qui n'ont pas fonctionné. A contrario, le plaisir d'initier de nouveaux couples est potentiellement fort excitant !

Nous préférons les saunas aux discothèques - Nous aimons énormément les saunas parce qu'on a qu'une serviette à retirer, et qu'il n'est pas nécessaire de soigner l'apparat vestimentaire. Mais nous aimons également les soirées privées, et parfois intimistes. Bien que nous ne fassions pas une allergie, nous ne fréquentons pas régulièrement les boîtes de nuit.

Les partagistes régulier(ère)s/expérimenté(e)s

Lorsque vous débutez, vous êtes..."couple débutant"

Avec l'expérience, vous devenez... "couple expérimenté !"

Au début, vous allez peut-être aller dans une discothèque libertine "juste pour voir", puis vous allez peut-être rencontrer un couple sur le net, puis deux, puis vous aurez peut-être envie de tester un sauna, puis un autre... La progression est lente au début... Le nombre et la fréquence de vos expériences, la fréquentation de soirées intimistes, privées, saunas et boîtes dépendra uniquement de votre tempérament.

Les partagistes blasé(e)s, les ex-partagistes

Nous avons vécu beaucoup de soirées en tout genre, nous avons rencontrés des gens de tous bords, et nous avons essayé un peu tout. A présent que nous avons l'impression d'en avoir fait le tour, Nous freinons nos activités libertines, et nous nous recentrons sur notre couple.
Le partagisme, c'est dépasser le couple pour mieux y revenir

Assouvir ses fantasmes, coquiner avec beaucoup de gens, multiplier ces expériences est enrichissant et excitant. Le partagisme, c'est un peu comme Noël : les premières fois, c'est absolument fantastique, mais au bout d'un certain temps, on peut avoir l'impression d'en avoir fait le tour.

Il ne faut pas confondre :

  • ceux qui arrêtent parce qu'ils constatent que ce n'est finalement "pas leur truc"
  • ceux qui arrêtent pour des raisons de santé (physique ou psychologique)
  • les partagistes confirmés qui ont simplement plus d'exigences que les débutants
  • les partagistes simplement las de pratiquer le sexe de groupe
Libert...in, Libert...out !

Dans ce dernier cas, certains arrêteront naturellement de libertiner pour se tourner vers autre chose. Les autres perdureront dans le milieu partagiste, mais la petite flamme qui les animait au début s'est ternie.

Pourquoi pratiquer le partagisme si c'est pour s'en lasser au bout d'un moment ? Autant être et rester fidèle !

Mais alors pourquoi partir en vacances si c'est pour en revenir ? ...

Le partagisme est un grand voyage intérieur à sensations fortes. Lorsqu'on en revient, si on en revient, on s'est enrichi de tant de choses que c'est inexprimable.

Le domaine des extravagances sexuelles ne s'arrête pas au partagisme. On peut dévier sur des jeux SM de domination-soumission, bondage, urologie, ... qui éveillent aussi la libido. Voyez la section "SM" pour plus de détails.

Après avoir "élargi" la sexualité de son couple aux autres, pourquoi ne pas "l'approfondir" en intimité ?